Barack Obama, nouveau développeur des USA"I have a dream" avait dit l'un (Martin Luther King).... «Yes we can» a répété l'autre (Obama) tout au long de sa campagne.

Barack Obama (cf photo ci-contre) deviendra donc le "roi du monde" (occidental...) dès le 20 janvier prochain, succédant à mister boulette Bush.

Il devient ainsi le premier président noir des États-Unis d'Amérique (et le 44e en tout). A 47 ans, et avec seulement 2 années de présence sur la scène politique nationale derrière lui, c'est un réel bouleversement dans la politique US.

Le programme "Amérique", vieillissant depuis 8 ans de règne Bush, semble hier soir s'être emballé, se projetant d'un coup vers une version 2.0.

Souhaitons, comme la démo le promet, qu'il effacera quelques uns des bugs de sa précédente version : la peine de mort, le conflit enlisé en Irak, l'écologie, Guantanamo, Britney Spears (non je rigole...).

Le nouveau programmeur du noyau, un prénommé Barack, semble avoir toute les capacités pour mener l'environnement de travail à un niveau jamais atteint...

Espérons simplement qu'il aura les reins solides pour faire face à la tâche qui l'attend.

Notre programmeur à nous, l'ami Nico, avait un temps aussi envisagé la recompilation du noyau France, mais il se heurte 1 an et demi après à de lourdes contraintes et barrières : au point de vu technique (son équipe de développement connaît quelques défaillances), mais aussi lié à la mauvaise maîtrise du langage (NDLR : "casse toi pauv' con !"), où financière (crise, Kerviel, société générale, Renault, Caisse d'épargne...). Même l'équipe de graphistes emmenée par Domenech connaît de gros ratés...

Un peu de veille techno sur notre "french experience" devrait donc servir Obama.

Barack, tiens le coup, on est avec toi !!!