Basée sur un 4-4-2, l'équipe de Dumas a pris la mesure de son adversaire en première période, grâce notamment à un Nivet des grands soirs et un Langil très véloce sur le côté droit de l'attaque malherbiste.

Toudic, a, semble t'il (et enfin) pris ses responsabilités de buteur potentiel et s'est offert une jolie papinade pour enflammer d'Ornano et inscrire l'unique but de la rencontre.... On attendait ce tremblement de filet de l'homme de la guérinière depuis 2 longues saisons. Espérons que cela lui donnera des idées !

Autre nouveauté, l'éviction de Sorbon de l'axe de la défense au profit du jeune Heurtaux, très prometteur. Ses interventions ont été très propres, même si il a eu quelques déchets dans la relance. Associé à un Leca sobre (même si il manque de rapidité) et efficace, la charnière centrale devrait être reconduite à Bastia, lors du prochain match. Sorbon devra batailler ferme pour retrouver sa place !

Le point noir réside dans la baisse de régime sensible à partir de l'heure de jeu. La préparation n'est pas encore encaissée et les organismes ont du mal à tenir le rythme. Mais cela devrait se résorber au fil de la compétition, au risque sinon de voir l'équipe adverse attendre le dernier quart d'heure pour développer son jeu et tuer le match.

Enfin, saluons la présence d'un public venu en nombre. 15800 spectateurs avaient pris place hier dans l'enceinte caennaise, ce qui constitue une belle affluence eût égard à la descente de l'an passé et à l'horaire du match (un lundi...).

Tout cela est fort encourageant, mais rien n'est acquis pour autant car hier, le match ressemblait à une joute de L1. Ce sera beaucoup plus compliqué lors de la prochaine rencontre, le 14 août à Bastia, face à une équipe habituée aux joutes de L2 et au combat physique. Là, on en saura d'avantage sur la capacité de Malherbe à postuler à une remontée parmi l'élite !

D'ici là, une semaine sereine attend les caennais, et c'est déjà pas mal !

Les faits marquants du match :
16e : Toudic part seul au but mais est contré par le gardien avant de toucher le ballon
23e : le nantais Abdoun rate complètement une reprise à bout portant alors que Thébaux était au sol
35e : superbe demi volée de Toudic à l'entrée de la surface sur un service parfait de Nivet. Le gardien nantais ne peut rien faire (1-0).
41e : Langil rate son face à face avec le gardien nantais Kamenar
68e : Abdoun rate son lob et une grosse occasion alors que la cage de Thébaux était vide
92e : Nivet adresse une frappe croisée qui trompe le gardien mais est sauvée sur la ligne par un défenseur nantais.