Pour l'anectode, T-Mobil avait déjà fait une opération similaire, où cette fois, il fallait danser :