Coincés dans leurs chaussures les 10 première minutes, les normands vont pourtant sortir la tête de l'eau au fil de la mi-temps se procurant une première occasion par Savidan, d'une judicieuse déviation au premier poteau mais qui ne surprend pas le gardien de Nancy.

Peu après (23e), Caen se procure une énorme possibilité d'égaliser. Sur un corner, Nivet dévie de la tête dans les pieds de Yatabaré qui, seul face au but, met son pointu au dessus de la barre de Grégorini alors que le but était grand ouvert.

Heureusement, la délivrance arrive dans les arrêts de jeu... Un enchainement d'école sur un contre splendide va placer Ben Khalfallah sur orbite à gauche à la 46e minute. Ce dernier adresse un centre au premier poteau. Savidan dévie la balle et à l'entrée des 16 mètres, le jeune Yatabaré vient placer une mine rageuse et somptueuse dans la lucarne gauche (45e+1 1-1), le plus dur est fait...croyait on !

Seconde période : Caen joue un beau football, Nancy est attentiste.

Les centres succèdent aux corners et coups-francs mais malheureusement, sont rarement repris par les attaquants. Les normands poussent, monopolisent le ballon, étirent la défense adverse au maximum, mais Nancy ne rompt pas. Et puis arrive la 67e minute...

La blessure de Nivet qui change tout

Sur une énième percée du milieu de Caen, Nivet est déséquilibré. Hélas, sa chute est bien plus lourde de conséquence que l'on croit, puisque "Ben est surement out jusqu'à la fin de saison" (Dumas). L'épaule endommagée, sans doute fracturée, l'ex-auxerrois doit céder sa place.

Cela va complètement amoindrir l'allant offensif caennais, et ce, d'autant plus que dans le même temps Correia passe son équipe à 4 défenseurs et fait remonter Andre Luiz son brésilien d'un cran pour densifier le milieu.

Dès lors, Nancy sort de son cocon et approche de nouveau la cage de Planté.

Proment, à court de compétition après ses 3 matchs de suspension, doit aussi sortir (80e), ce qui renforce l'apathie caennaise à la construction. Deroin étant complètement hors sujet ce soir, plus rien ne se passe dans la surface nancéenne... et ce qu'il devait arriver arriva... "c'est bizarre mais je le sentais presque venir" dira Dumas en conférence de presse d'après-match.

Le coup de grâce à la 85e minute

Nancy porte l'estocade à 5 minutes de la fin. Alors que Caen est en position d'attaque, le ballon est perdu une nouvelle fois par le milieu normand. Nancy possède l'art du contre et s'en sert à merveille. Le jeune Adjet, rentré 1 minute auparavant, hérite d'un ballon en or sur la gauche de la surface de Planté, il s'avance, frappe et trompe le portier normand... Caen est mené 2-1 (85e), Nancy fait la bonne affaire...

Toudic bouffe la feuille... une fois encore

A la 89e minute, alors que le public s'échappe des travées de d'Ornano, Savidan adresse un ballon majestueux dans l'axe au niveau du point de pénalty. 2 caennais sont positionnés tous seuls pour pousser le cuir au fond. Toudic, le premier des 2 met alors sa tête en opposition et ne trouve rien de mieux à faire que de mettre à côté de la cage... "pas normal, pas professionnel" dira Dumas... L'ultime chance normande est passée, et Caen sort vaincu d'un match qu'il ne fallait pas perdre.

Le bilan : Caen retombe dans la zone rouge

La contre performance caennaise se traduit par une rechute dans la zone des relégables. Nantes s'est débarrassé de Nice (2-0) et renvoi Caen dans ses inquiétudes, à 1 point toutefois du premier non relégable, Sochaux, second perdant de la soirée dans le bas du classement après sa défaite 1-0 face à Auxerre. Le duel, Caen - Sochaux du mois de mai pourrait être le tournant de la saison... mais d'ici là, Caen aura fait un déplacement très très périlleux à Auxerre, qui ne perd plus, puis reçu Le Mans qui avec 36 points voit le bout du tunnel, et aura joué à Rennes, un stade qui réussit aux normands.

Ce soir, le jeu était là, mais l'absence de Sorbon dans l'axe aura pesé bien lourd, surtout dans l'entame de la partie.
Côté satisfaction, Nivet a fait un bon match, de même que Savidan très remuant et Yatabaré marqué un but fantastique. Par contre, Deroin a été aux abonnés absents, perdant un nombre incalculable de ballon et ne trouvant jamais le duo d'attaquant. Ses coups de pied arrêtés ont été désastreux, jamais bien placé, et toujours trop mous... Au rayon des déceptions, ajoutons Ben Kalfallah qui était toutefois plus en jambe que lors de sa dernière prestation à Caen face à Toulouse où il avait frôlé le 0 pointé. Quel avenir pour Caen ?

Il reste peu d'espoir compte tenu du calendrier pour voir le SM Caen se sauver cette année. Mais la qualité montrée ce soir par intermittence permet de conserver des motifs d'espoir. Il faudra cependant bien plus de sérieux dans les duels pour cueillir le Graal du maintient... En tous les cas, ce soir, les rouge et bleus et leurs supporters peuvent se mordre les c... car JAMAIS on aurait du perdre...

Pour ceux qui aiment se faire mal...

voici le résumé vidéo de la rencontre Caen - Nancy :