Caen bat Saint-Etienne 2-03e match à D'Ornano cette saison et 2e victoire pour le Stade Malherbe. Après la déconvenue parisienne 15 jours auparavant, les normands ont repris le cap de la victoire à domicile en infligeant une défaite 2 à 0 à Saint-Etienne.

Un match qui aura vu 2 facettes bien distinctes de la formation normande. Un visage conquérant en première période et beaucoup plus timoré en seconde.

Les verts par vert..ni...
Les visiteurs peuvent avoir d'énormes regrets de repartir bredouilles tant ils ont dominé le second acte, acculant Caen sur ses buts. Mais la maladresse verte (Landrin seul face au but vide qui met au dessus, Gomis qui rate un tête à tête avec Planté) combinée avec 2 buts refusés à Gomis pour hors-jeux (dont le 2e purement imaginaire) ont donné un résultat contre le cour du jeu. Laurent Roussey, l'entraineur de Saint-Etienne, dira après le match "ne rien avoir à reprocher à mes gars" et mettra cette défaite sur le compte de l'arbitrage douteux. "S'il faut que Gomis marque 4 buts pour que l'on lui en valide 1 alors ça sera dur pour sainté...". Il repart déçu mais pas abattu considérant "que Saint-Etienne figurera à la fin du championnat devant Caen au classement", ajoutant même un pic à l'équipe de Dumas : "je préfère, au niveau du jeu, aujourd'hui être l'entraineur des verts que celui de Caen..."

La formation caennaise

Face à une équipe positionnée en 4-1-4-1 en première mi-temps, Dumas avait aligné un équipe assez classique, avec 1 seul récupérateur, Proment, de retour de blessure. En défense, Leca faisait aussi sa rentrée aux côtés de Sorbon (en meilleure forme que lors des 4 premières journées) et chose surprenante, le capitaine normand, Seube, faisait banquette au profit de lemaitre, très bon ce soir à gauche. Barzola prenait lui le poste de latéral droit. Son potentiel est intéressant mais il perd encore pas mal de ballons...

Au milieu, outre Proment, on retrouvait le duo Nivet - Deroin. Dumas souhaitait aussi écarter le jeu offensif de Caen en alignant Florentin à gauche et Ben Khalfalla à droite pour servir en ballon le meilleur malherbiste du mois d'août, Steve Savidan.

Première période : Caen en réussite

En dehors des 2 buts, les occasions du Stade Malherbe ont été minces. La première période était même quasi stérile jusqu'au coup-franc de Barzola tiré à l'angle gauche de la surface stéphanoise. Le ballon est alors repoussé par Viviani devant sa lucarne mais l'opportuniste Ben Kalfhalla récupérait le cuir et le poussait au fond du but vide. L'ex-angevin signait son premier but avec Caen (et en ligue 1) après seulement 3 matchs en Normandie.(1-0 : 28e).

La première période se terminait de façon très équilibrée, Planté sauvant son équipe sur un tir de loin de matuidi.

Deuxième période : Caen en danger

A la reprise le festival Gomis, épaulé par l'entrée d'Ilan commençait avec d'abord un face à face raté avec le gardien, puis les 2 buts refusés pour hors-jeux. L'as Saint-Etienne pousse et les normands ne parviennent plus à poser leur jeu, perdant énormément de ballons et effectuant des sauvetages parfois miraculeux.

Et puis le coup de grâce arrive sur contre à la 93e minute. Toudic, vient de rentrer, il est servi sur la droite de la surface et décroche une frappe croisée très puissante. Viviani la repousse, mais le ballon atterri dans les pieds de Nivet qui trouve le cadre (2-0 93e). La messe est dite et Caen marque 3 points de plus.

Au classement, le SMC est désormais 8e, avec 7 points. Les caennais vont pouvoir aller à Lorient l'esprit serein, même si il reste des progrès à faire pour espérer mieux en championnat.