1°) la phrase de Grégory Proment après le match : "on a un pied et demi en ligue 1, si on descend avec 43 points, je comprend plus rien au foot".

2°) le superbe but de Jeema, son 2e de suite à domicile, sur un mouvement d'école emmené par Eluchans qui a mouché tout le milieu de terrain de VA avant d'adresser un ballon sur la gauche à Deroin. Ce dernier a éliminé superbement son vis à vis avant de centrer fort devant le but, et Jeema, opportuniste a mis le pied pour crucifier Penneteau (1-0 : 22e).

3°) les arrêts solides de Penneteau, qui reste un excellent gardien : sur Gouffran (3e), sur le penalty d'Hengbart (37e) pourtant pas trop mal tiré, sur Toudic (90e) alors que ce dernier est à 2 mètres de la ligne de but. Bravo M. Penneteau.

4°) L'excellent match du duo du milieu Proment et Deroin. Le premier a été impérial en récupération, le second très vif et lucide dans la dernière passe.

5°) le bon match de l'arbitre, même si il aurait pu siffler un pénalty sur un accrochage sur Nivet (17e).

6°) le fair-play et la bonne humeur de Savidan. L'attaquant de Valenciennes, bien que placé sur le banc des remplaçants samedi soir, a préféré lors de l'échauffement "faire le pitre" et amuser ses partenaires et le public plutôt que de faire la tronche à son coach. Ensuite, lors de la mi-temps, il s'est amusé avec le public tout en s'échauffant. Ce gars est un bon mec et un très bon attaquant, en témoigne son apport offensif après son entrée. C'est à partir de là que les nordistes ont eu leurs seules occasions.

7°) la première mi-temps de Caen, qui a littéralement asphyxié son adversaire en effectuant un pressing très haut et un jeu court au sol très embêtant pour les grands défenseurs de Valenciennes. La leçon de Monaco, où Caen avait balancé de longs ballons aériens durant toute l'entame du match semble avoir été retenue.

8°) les 8 points d'avance sur le PSG, le premier club relégable au soir de cette journée. Encore un petit point et le maintient devrait être assuré. En tous les cas, la qualité du jeu est là et le groupe semble très motivé à l'idée de se sauver le plus rapidement possible.

9°) la solidité de la défense normande : grâce à un repli défensif des milieux et des attaquants (Gouffran a notamment beaucoup œuvré dans ce sens) le bloc caennais est apparu très costaud, laissant peu de champs aux Pujol, Savidan et autres... La charnière Leca - Sorbon a une nouvelle fois fait ses preuves.

10°) le public, encore venu en nombre ce samedi. Plus de 20 000 spectateurs. A noter aussi la présence d'une bonne colonnie de "Cht'is" rouges et blancs.