8 matchs, 0 victoires, 4 matchs nuls et surtout 16 buts encaissés lors des 4 dernières journées de championnat... Au lendemain de la déroute messine, on peut logiquement s'interroger sur l'avenir du Stade Malherbe Caennais en ligue 1.

La pente est descendante et la ligne fatidique du 18e se rapproche à grands pas... Heureux 4e il y a un mois et demi, Caen n'a pas su digérer les bulles de champagne du nouvel an et aujourd'hui, après le foie gras, c'est la gastro qui a ruiné le football normand...

Inconstants, incapables de prendre l'avantage au score, les joueurs rouge et bleus ne jouent plus "en bloc" et semblent s'être désunis au fur et à mesure des contre-performances, pour toucher le fond samedi soir, face à la lanterne rouge du championnat. Le FC Metz, bien que bête blessée en voie de guérison, reste la plus faible équipe de la ligue 1.

Honte à vous, messieurs les joueurs, de n'avoir pas pu développer votre jeu et de vous être créer deux occasions en 90 minutes. Le but de Jeema, illusion dans le ciel gris aurait pû remettre tout le monde en selle, mais 4 minutes ont suffi aux lorrains pour prouver au stade malherbe que la victoire et le résultats vont se chercher et qu'ils ne tombent pas du ciel. Les messins en voulaient, les caennais moins, alors que les premiers sont condamnés à mort et que les seconds sont dans le ventre mou... inquiétant....

Le point noir : la défense

Le retour de Svensson, la titularisation de Lemaitre n'y ont rien changé. Caen pateauge en défense depuis début janvier. La stabilité dans ce secteur est inexistante... faute à une charnière centrale sans cesse modifiée (Thiam - Sorbon, Leca - Sorbon, Svensson - Sorbon, Sorbon - Gomis...) et très vite mise en difficulté dès que l'attaquant de pointe adverse est de qualité (Cissé, Gomis, Rémy, Maoulida...). Svensson, de retour après 6 mois, reste l'option miracle. Pourra t'il stopper l'hémorragie et enfin donner de la sûreté à la défense ? C'est tout ce que l'on attend...

Sur les côtés, depuis quelques matchs, Seube est à la peine et Hengbart montre ses limites face à de remuants attaquants (Rémy pour Lens, Feindouno et Payet pour Saint-Etienne, Valbuena pour Marseille). Le retour comme postulant à une place de titulaire de Lemaître va peut-être piquer aux vifs les 2 latéraux normands...

Côté gardien c'est les montagnes russes : un jour Planté sort un match héroïque (Sochaux) le lendemain il fait 2 bourdes : le coup franc de Dernis et la sortie manquée face à Metz sur le premier but... Là encore, le manque de stabilité est flagrant.

Planté est un bon gardien, mais sur sa ligne et il est très faible dans les sorties aériennes et manque d'efficacité sur les coups de pieds arretés. Il est temps qu'il se resaisisse car son avenir pourra aussi devenir gris au stade malherbe : derrière, le jeune Thébaux a sorti ses crocs.... il serait temps de le rassasier....

La défense toute entière doit se resaisir, mais il ne faut pas oublier que celle-ci ne peut rien si le reste du bloc caennais oublie de défendre : Proment, souvent isolé devant la défense, ne peut pas toujours boucher les trous. Eluchans à gauche et Gouffran à droite ont quelque peu oublié le repli défensif ces derniers temps en témoigne le 2e but stéphanois qui démarre par une touche au niveau de la ligne médiane...  La solution passe t'elle par le sacrifice d'un attaquant et un retour au schéma 4-1 -4- 1 ? Peut-être... c'est vrai que le milieu récupérateur a 2 têtes (Proment- Gomis) a bien fonctionné en novembre et décembre... Mais le jeune malherbiste Gomis semble aussi avoir un petit coup de pompe depuis la reprise...

L'attaque : Caen marque t'on ?

Gouffran est resté à l'intersaison et bizarrement, alors que cela aurait dû bénéficier à Caen, ce faux-départ au PSG a complètement atomisé l'attaque caennaise. Pourtant, Dumas est repassé à un schéma en 4 - 4 - 2 plus offensif, sans résultats... les attaquants rouge et bleus se créent des occasions, mais sont maladroits devant le but, comme face à Saint-Etienne où Jeema, notamment a eu 3 fois l'occasion de marquer un but...

 Il faut dire que la méforme est flagrante parmi les cannoniers normands : Gouffran est moins efficace depuis la reprise, Mazure ne joue jamais et tarde à retrouver un niveau digne de son passé, Compan est trop maladroit, même si dos au but et dans son jeu de tête il arrive à perturber les défenses adverses, Toudic joue très peu et ne perce pas lorsqu'il en a l'occasion, trop tendre sans doute pour un championnat où l'attaquant doit être physique.

Reste l'énigme Jeema... revenu de la CAN semble t'il en pleine forme et plein de bonnes volontés, Dumas ne le fait pas jouer.  Il avait pourtant montré lors de ses rares apparitions un gros potentiel.  Capable de conserver le ballon devant, il est très difficile à contenir pour les défenseurs... et il est vraissemblable qu'une association avec un Gouffran qui lui tourne autour pourrait faire merveille, pour peu que Dumas se décide à user de cette option.

Le milleu : l'arme fatale enraillée...

Le  milieu de terrain est  l'arme fatale en Ligue 1. Sur le papier,  la doublette Nivet Deroin est une rampe de lancement idéale...  Avec Eluchans et Florentin sur les côtés, l'alimentation des ballons pour les attaquants est assez bonne.

Malheureusement, les performances depuis la trève sont moins au rendez-vous : Eluchans a baissé de pied et surtout il est bien souvent esseulé à gauche : on ne joue plus avec lui...  Florentin a été absent durant quelques rencontres (grippe) et son absence s'est faite sentir, car il a une faculté à déborder qui est indispensable à malherbe. Cependant, très habile offensivement, il rechigne un peu (trop) aux tâches défensives et surtout a du mal à tenir tout un match...

Deroin est fidèle à lui-même : courageux et travailleur, mais rate parfois des passes toutes faites et rechigne à tirer au but. Nivet plus en retrait lorsque Deroin joue,  montre une bonne aisance technique mais est rarement au soutient des actions. Il devrait plus rôder aux abords de la surface lorsque Caen a le ballon car c'est un bon frappeur...

Que doit ou peut faire Dumas ?

Enrayer la crise.... stopper l'hémorragie défensive... voilà ce à quoi franck Dumas doit penser tous les matins en se rasant... certes mais comment ?
La première des choses à faire semble t'il, c'est de trouver une charnière centrale stable... ou plutôt un accolyte à Sorbon. Svensson semble la meilleure option, pour peu qu'il soit retappé physiquement, mais Leca peut aussi revenir dans le groupe et il a de sérieux arguments car ces prestations d'automne à ce poste ont été concluantes.

Deuxième interrogation : doit on changer les latéraux ? oui et non... l'option Le Maître est tentante, mais changer toute une défense d'un coup est risquée...

troisième interrogation : Planté a t'il le niveau de la ligue 1 : incontestablement oui. Il en a en tout cas le mental et il a prouvé à maintes reprises qu'il était un bon gardien. Reste son inefficacité à sortir et son placement hasardeux sur corner... Il ne faudrait pas une ou 2 bourdes de plus pour que Dumas sorte son ami Thébaux de sa botte...

Quel schéma adopter ? Nul doute qu'enrayer la crise passe par un schéma en 4 1 4 1. Oui, mais ne pas prendre de buts ne signifie pas que l'on va en marquer. Et dans ce schéma à une seule pointe, si Gouffran est en méforme, l'efficacité offensive est quasi nulle... seuls les coups de pattes de Nivet, de Deroin ou les rush solitaires d'Eluchans apportent des solutions à cette pointe unique. Dur dilemne que celui de l'entraîneur : ne pas prendre de buts ou essayer d'en marquer...

Contre Lorient, de toute façon, il ne faut pas se poser de question. Seule la victoire serait intéressante... un match nul serait une mauvaise opération, et une défaite catastrophique. Il faut gagner !!! Donc mister Dumas, le toutcaen vous le demande, mettez une équipe pour gagner. Faites jouer des lions !

Composition préconisée par le toutcaen :
Thébaux - Seube, Sorbon, Svensson, Lemaître - Eluchans, Proment, Gomis, Nivet - Jeema, Gouffran

Réponse samedi soir !!!