49 minutes ! C'est le temps qu'il aura fallu aux caennais pour décoller dans cette partie à Sedan et enfin se créer une occasion franche, conclue victorieusement par Lilian Compan d'une superbe tête décroisée... Hélas, Caen ne revenait là qu'à 2 à 1... car Sedan, chez lui (quoique vu les 3 pleupleus qui ornaient les tribunes...) avait fait la différence en première période.

Laminés 2 à 0, les caennais rentraient au vestiaire la tête bien basse avec pourtant une équipe quasi-type sur le papier.
Seuls Eluchans, remplacé par Grandin et Gomis (Proment ayant retrouvé sa place en récupérateur) manquaient à l'appel par rapport au match de Strasbourg (plus Thiam, suspendu pour cette rencontre).
Les malherbistes, attentistes dans le premier quart d'heure, ont peu a peu reculé devant la fougue des locaux... aucun mouvement, marquage très relâché, beaucoup de pertes de balles et un manque cruel d'envie et de rythme.
Le chocolat des fêtes n'a semble t'il pas été digéré du côté Caennais. Au final, 2 buts de Bonnet à la 22e (avec une cht'ite toile de Planté) et de Sow (exploit personnel) à la 33e (2-0) allait tuer le match.

La deuxième période commence mieux pour Malherbe. Dumas a procédé d'entrée de jeu à 3 changements (exit Deroin, Florentin - inexistant en première période, et Grandin remplacés par Compan, Samson, et Lemaître) pour donner un souffle plus offensif à sa formation.
Hélàs, l'euphorie engendrée par la réduction du score rapide (voir ci-dessus) va vite se transformer en boudin lorsque sur un centre venu de la gauche, Leca est accusé par l'arbitre d'avoir intercepté le ballon de la main... pas net du tout, et rien à la TV pour confirmer le pénalty pourtant sifflé par l'arbitre...
Le milieu de terrain sedanais Abdoun ne laisse pas passer l'occasion de tuer le match. Sedan mène 3 à 1 (62e).

Dès lors, plus rien pendant 26 minutes, si ce n'est quelques contres sedanais que la défense caennaise et Planté écartent parfois maladroitement...
Et puis, alors que Lemaître vient d'être exclu pour un tacle par derrière sur un défenseur ardennais (89e) - expulsion un peu sévère au demeurant - un joli mouvement de Malherbe lance Gouffran sur la droite de la défense sedannaise. Ce dernier se joue de son défenseur, et, bien que légèrement excentré, parvient à tromper Regnault d'une superbe frappe à bout portant dans la lucarne gauche. 3-2.

Ce sera le score final car les 3 minutes restantes ne donneront rien... Caen est sorti de la coupe sans avoir brillé. Souhaitons juste que cet accident serve de leçon pour la réception de Nancy en Championnat samedi prochain. Car il va falloir aller les chercher les 12 points manquant pour le maintien et pour cela, il va falloir montrer un visage nettement plus combattif.