Oui, j'ai beau avoir fait l'effort de me coucher à minuit, j'ai beau adorer le poker, j'ai carrément calé sur l'émission de Direct 8. en voici les raisons...

D'abord, avant de parler du jeu et des joueurs, parlons du décor. direct 8 pokerUn fond noir rehaussé de tons rouges qui donne un aspect très sévère et confiné au plateau. On a l'impression qu'il ne faut surtout pas parler fort, ni s'émouvoir de peur de déranger les voisins. Le poker n'est pas mis en valeur, on part sur une ambiance de scrabble...

La table, ensuite. Ovale, comme elle se doit mais les 6 joueurs sont placés en rang d'oignon sur 1 demi-table (bonjour la confidence, les coudes se touchent) et en face, 3 personnages : 2 croupières et au milieu un Patrice Laffont, débarqué des chiffres et des lettres (il a le même ton que dans cette émission), loin, très loin de son rôle de maitre de cérémonie dans Fort Boyard ou de trublion dans Pyramide.
Là encore, une erreur : les joueurs sont à côté les uns des autres, ne se voient pratiquement pas, donc pas moyen de jouer sur les "tells" ni sur le dialogue, ce qui fait pourtant le charme du poker.

Je reviens sur l'animateur : une misère ! Et dire que j'aimais bien l'ami Laffont. Je suis tombé de haut. Je l'ai vu samedi dans l'émission "plus clair" dire qu'il avait été choisi par le directeur des programmes (qui n'a jamais du voir une carte de sa vie) pour sa "connaissance du jeu et du poker"... Et dimanche soir, je l'ai vu réduit au rang de distributeur de cartes, se faisant driver même pour savoir à qui donner la première carte, et accumulant les boulettes (carte lancée et se retournant, erreur de distribution etc...). Sans compter qu'aucun commentaire technique n'est sorti de sa bouche. Seul des "bien joué", "vous n'avez pas eu de chance", "revenez nous voir" sont venus troubler le silence glaçant régnant à la table. Patrice Laffont n'anime pas, il comble un trou dans la table. Et n'allez pas me dire qu'il connait le poker, je ne le crois pas !

D'ailleurs, Direct 8 a quand même eu un doute sur les compétences de l'ami Patrice : ils ont mis des commentateurs, joueurs avertis de poker, en voix off évitant de peu le naufrage technique.

Venons en au jeu... là encore, j'ai été déçu. Non pas que je m'attendais à trouver un rythme et des parties dignes des WSOP mais de là à tomber dans la partie du dimanche (ceci explique cela), c'est terrible.

J'ai eu l'impression que les 6 candidats venaient d'apprendre à jouer 5 mn avant le début de l'émission, qu'il ne connaissaient pas grand choses aux règles de base et à la stratégie du hold'hem : très peu de relance, encore moins de check raise, pas de bluff.... et une partie qui ne se joue que sur les blinds (qui augmentent toutes les 3 mains, asphyxiant totalement la partie).

Résultat, pour gagner à Direct 8 poker, il faut avoir du cul, c'est tout !. La preuve en est que le gagnant est celui qui a eu 1 double paire d'as et une double pair de roi et qui s'est retrouvé avec ces mains en face de gars qui étaient de toute façon à tapis avec les blinds. On est loin de l'aspect psychologique du poker...

Ok, je sais que l'émission ne dure qu'une heure, que c'est du direct, mais c'est soporifique de se tapper toutes les mains poubelles où la meilleure carte à la table est un 9. Il aurait été plus judicieux de faire un montage...

Bon, je vais arrêter là quand même, je n'aborderai pas le côté très fébrile des joueurs à la table, incapables de prendre le moindre risque, tremblant à toute les mises et ayant très très peu de personnalité (je les comprend, ils venaient quasiment tous d'internet, et je ne serai pas forcément mieux). Il faut dire que les 15 secondes de réflexion pour prendre sa décision sont trop courtes pour faciliter les coups spectaculaires.

J'arrête d'accabler l'émission, l'initiative étant bonne. Mettre des amateurs à une table n'est pas chose aisé, et les filmer et encore plus dur. En tous les cas, cher lecteurs, ne tenez pas compte de cette émission pour évaluer le poker. Ce sport vaut bien plus que ça !

Ca ne m'empêchera pas de m'inscrire, on ne sait jamais...