Cher petit papa Noël, cela fait bien longtemps que je ne t'ai pas écrit, mais sache que j'ai toujours bien pensé à toi durant ces longues années de silence. D'ailleurs, comment ne pas penser à toi quand chaque fin décembre, voire fin novembre, le banquier t'appelle en te disant que si tu n'arrêtes pas les conneries, il te mets interdit bancaire direct ! Bon, je t'écris car j'ai une liste de dossiers dont il faudrait que je te cause...

Lire la suite